Phnom Penh, la bouillonnante

4

Nous arrivons à Phnom Penh de nuit mais sommes heureusement déposés en centre-ville, tout près du Wat Phnom et de la Tonlé Sap River. La Capitale cambodgienne nous apparaît tout de suite très animée. Nous décidons de partir à la recherche d’une auberge à pied, mais les distances à Phnom Penh s’avéreront plus longues qu’on le croyait ! Nous finissons, après 3 km à pied, par arriver à l’auberge de jeunesse Top Banana, où nous passerons 3 nuits. Une auberge qui tient également un bar restaurant très festif le soir venu. Pour nous, ce sera une p’tite soupe et au lit !

Nous débutons la visite de Phnom Penh par le quartier des ambassades et en particulier l’ambassade du Vietnam, où nous devons faire une demande de visa. Nous y retournerons le lendemain pour le récupérer. Ensuite direction le russian market, un quartier qui ne ressemble ni à la russie ni à un market ! Le coin étant un peu pourri nous nous dirigeons vers le nord afin d’aller au musée Tuol Sleng, ancien lieu de torture des Khmers Rouges. C’est une visite incontournable dans la capitale cambodgienne. Nous parlerons davantage de ce musée et de l’histoire du pays dans un autre post.

Tonle Sap Phnom Penh Cambodge

Le Tonlé Sap, centre de Phnom Penh, Cambodge

Jeux adultes Phnom Penh Cambodge

Jeux et machines de fitness, centre de Phnom Penh, Cambodge

Après une longue marche nous gagnons la rivière et mangeons en terrasse. A Phnom Penh, c’est assez rare pour être signalé en Aise, tout l’espace longeant la rivière est aménagé en promenade piétonne. Petite mais agréable et très fréquentée des habitants.

Nous découvrons ensuite le joli bâtiment de la Poste principale, puis le Wat Phnom, principal temple de la ville. Phnom signifie colline en Cambodgien. Vous l’aurez compris, ce temple domine la ville. Attention, sa visite est gratuite, mais un homme en uniforme a tenté de nous faire payer un droit d’entrée, il faut simplement se montrer ferme et ils abandonnent vite, en général.

Wat Phnom, Phnom Penh, Cambodge

Wat Phnom, Phnom Penh, Cambodge

Monument independance Phnom Penh Cambodge

Monument de l’indépendance, Phnom Penh, Cambodge

La nuit se couche, nous repartons vers le sud en traversant le night market. Très local et sympathique, tout se trouve à même le sol, des légumes aux poissons… Pour nous, ce sera juste quelques fruits ! Retour à l’auberge en passant devant le Palais Royal et la Silver Pagoda, très brillants, même de nuit. A côté, une grande esplanade est accaparée par les habitants, et où les jeunes dansent en groupe. Nous traversons l’avenue du Monument National, où l’on peut voir des photos du roi un peu partout, tout comme en Thaïlande. Le soir, nous dînons non loin de notre auberge dans un petit restaurant local.

Le lendemain, après l’étape obligatoire du visa, nous nous lançons à l’assaut du Palais Royal, enfin presque… D’une, l’entrée est très chère, de plus, on ne me laisse pas entrer ! Si d’habitude un foulard suffit pour se couvrir les épaules comme il est nécessaire dans les temples, ici c’est interdit. Il faut avoir des vêtements bien couvrants. Tant pis pour nous, et pour eux, nous ne le verrons que de l’extérieur !

Panoramique National Museum Phnom Penh Cambodge

Panoramique du National Museum, Phnom Penh, Cambodge

On se rabat alors sur le Musée National à quelques pas, qui fourmille de sculptures hindoues et bouddhistes datant des 8ème, 10ème, 13ème siècles et très bien conservées. Entrée : 3 dollars. Intéressante visite, rien que le bâtiment et la cour intérieure valent la peine d’être vus.

La route étant très encombrée nous assistons à un petit accident comme il doit y en avoir beaucoup ici : scooter contre voiture. Et bien sûr, un scooter avec 4 personnes dessus, dont un bébé ! Il y a des tuk-tuk en veux-tu en voilà mais nous avons principalement circulé à pied. Cela vaut certainement la peine de louer un vélo, les distances étant tout de même longues. D’autant qu’il fait très chaud à Phnom Penh, à pied ça fatigue vite. De plus, ce n’est pas forcément évident de se repérer au départ dans la ville, les rues étant chiffrés, un peu à la manière de New York, mais en plus compliqué ! Si vous trouvez néanmoins votre chemin vous tomberez sur un paquet de marchés, surtout de nuit, une attraction sympathique à Phnom Penh.

Plus sympathique en tout cas que l’attraction préférée de certains hommes occidentaux, le tourisme sexuel… Ici, comme nulle part ailleurs, on a ressenti la présence implicite de ce manège. Le nombre de vieux touristes blancs seuls et la réputation du Cambodge concernant la prostitution des enfants nous ont vite fait comprendre ce qu’il se tramait. Si l’État tente de plus en plus de faire quelque chose contre ce phénomène, il est clair que ce n’est pas terminé pour autant… On en finit même par regarder chaque homme se baladant seul en se demandant si lui aussi est pédophile, c’est étrange et malsain.

Le Cambodge est le pays qui nous a semblé le plus pauvre pendant notre voyage. On y croise beaucoup de gens à la rue, lourdement handicapés ou sales et quasiment nus, et d’enfants qui dès tout petits, peut-être 3-4 ans, tentent de vendre des bijoux, des livres… Espérons que la pauvreté s’estompe peu à peu comme dans les pays voisins.

Où dormir ?

Au Top Banana, si vous êtes jeunes, que vous voulez de l’ambiance, ou que le bruit ne vous dérange pas ! Le bar est très sympa, ouvert sur l’extérieur au troisième étage. Les chambres ne sont pas chères du tout (7 dollars la chambre double avec sdb commune) et correctes, mais mal isolées, attendez-vous à entendre les voyageurs faisant la fête le soir, et le bruit de la rue le matin de bonne heure. Nous avons néanmoins bien dormi, au pire on met des boules quiès et puis on n’en parle plus !

Où manger ?

Etal fruits marche central Phnom Penh Cambodge

Étal de fruits, marché central de Phnom Penh, Cambodge

Etal poisson marche central Phnom Penh Cambodge

Étal de poisson, marché central de Phnom Penh, Cambodge

Au marché ! Beaucoup de restaurants sont chers dès qu’il y a quelques auberges ou hôtels, notamment autour du Monument National. Vous en trouverez de bons marchés près du riverside et non loin du musée national. Non loin également, un marché de nuit, très sympathique, mais on il y a plutôt des poissons, des légumes et des fruits que des plats à manger sur le pouce. Le midi, rendez-vous plutôt au Psar Thmel, le central market. A côté, il y a également un food court dans le centre commercial Sorya, mais cela ferme tôt le soir (20h environ).

Galerie photo du Cambodge

Venez découvrir plus de photos de Phnom Penh dans la galerie photo du Cambodge.

84%
84%
Incontournable
  • Beauté des paysages
    9
  • Nature et environnement
    6
  • Culture
    9
  • Hospitalité
    8
  • Climat
    10
  • Notes (3 Votes)
    2.8
Partager

À propos de l’auteur

Fondatrice du site Tour du Blog et rédactrice principale, je partage avec vous ma passion des voyages à travers nos carnets de route et autres astuces.
Si cet article vous a plu, retrouvez tous mes posts par ici : A propos d'Adèle

4 commentaires

  1. Pingback : Les Khmers rouges et la Security Prison 21 | Le Tour du Blog

  2. Pingback : Les Khmers rouges et la Security Prison 21 - Le Tour du Blog, nos récits de voyage autour du monde ! | Le Tour du Blog, nos récits de voyage autour du monde !

  3. Bonjour,

    Nous sommes origine cambodgienne,nous habitons en France depuis plus de 20ans.Nous avons 3enfants, mon marie 51ans est cadre dans l’informatique et moi,je suis aide soignante, j’ai 41ans.
    Nous voudrons vivre en Australie ou en Newvelle zélande.
    Est-il possible,e de trouver l’emploie vu notre âge?
    comment faire? avez vous des conseils à nous donner?
    merci d’avance

Laissez un commentaire