Georgetown, au carrefour des civilisations

0

L’île de Penang et sa principale ville, Georgetown, sont très fortement recommandées par les guides de voyage lorsque vous mettez les pieds en Malaisie. Face à cela, on s’attend forcément à un endroit exceptionnel. C’est difficile à expliquer mais quand y on repense, c’est un peu le néant, Penang ne nous a ni marqué en bien ni en mal. Tâchons tout de même de sortir deux critiques de cette visite. Point négatif : le regard persistant des hommes. Point positif : l’animation et la nourriture !

Georgetown, ville coloniale

Townhall Georgetown Penang Malaisie

Townhall de Georgetown, île de Penang, Malaisie

Georgetown est un peu à l’image de la Malaisie : un melting-pot et un mélange de cultures et d’influences. Cette ville a été fondée en 1786 par les anglais, et sa position géographique stratégique au cœur de l’Asie du sud-est en a fait une place importante de négoce international. Aujourd’hui comme dans le reste du pays, les communautés chinoises et indiennes côtoient les malais, minoritaires sur l’île.

Georgetown est une ancienne cité coloniale, où les mosquées et les temples hindous cohabitent avec les vieilles bâtisses occidentales : l’Hôtel de Ville, le Fort Cornwallis et de nombreuses églises. Les quartiers de Little India et Chinatown occupent une place centrale dans la ville.

Georgetown, ville animée

Quartier Indien de Georgetown Penang Malaisie

Quartier Indien de Georgetown, Penang, Malaisie

Nous logeons à l’ouest du centre-ville, un peu à l’écart des monuments et des quartiers animés. Car l’animation, c’est le point fort de Georgetown. Nous avons assisté à un festival indonésien dans le parc en face de la mairie, le long de la mer. Quant au quartier indien, il semble tout le temps en ébullition : échoppes, restaurants et musique à fond jour et nuit. Et surtout, vous mangerez très bien à Penang ! Il y a du choix : comme partout en Malaisie vous pouvez manger thaï, indien, indonésien, chinois… Un grand food court situé sur la Jalan Penang réunissait une foule incroyable le samedi soir. Près des hôtels chics au nord, vous trouverez une rue pleine de bars, au bout de la même rue. En résumé Georgetown est plutôt agréable, pour sortir, manger etc. Mais quant aux visites il y a peu de choses à faire si ce n’est contempler la diversité des lieux religieux. Je pense qu’il s’agit davantage d’une ville à vivre qu’à visiter quelques jours.
Panoramique bougies Georgetown Malaisie

Panoramique de bougies, Georgetown, Malaisie

La côte de Penang

Tour Horloge Georgetown Penang Malaisie

Tour Horloge, Georgetown, Penang, Malaisie

L’île est reliée à la terre ferme par un pont, au sud-est, et dispose de trois terminaux de ferry : l’un pour rejoindre Butterworth, juste en face, un autre pour rejoindre les îles Langkawi, au nord, et un dernier pour rejoindre Medan, à Sumatra (Indonésie). On circule facilement à pied dans Georgetown, sans trop être interpellés par les tuk-tuk ou taxis. Il faut dire que le réseau de bus est bien développé sur toute l’île ; vous n’aurez donc aucun mal à quitter Georgetown pour vous balader sur l’île.

Cependant, sachez que Penang est loin des îles paradisiaques malaisiennes que l’on peut imaginer. En somme, si vous cherchez de très belles plages, ce n’est pas là que vous les trouverez. Elles sont correctes, mais ce n’est rien à côté des îles Langkawi ou de l’est de la péninsule.

Plage Batu Ferringhi Penang Malaisie

Plage de Batu Ferringhi, Penang, Malaisie

Nouilles sautees Batu Ferringhi Penang Malaisie

Nouilles sautées, Batu Ferringhi, île de Penang, Malaisie

Le lendemain, nous avons tout de même passé une journée à la plage au nord de Penang, à Batu Ferringhi. Nous avons rejoint la plage en bus, à partir du terminal de Komtar, au sud, non loin du marché. Faisant très chaud et la plage étant un peu sale, nous nous sommes installés à l’écart sur les rochers, histoire d’être tranquilles et d’avoir un peu d’ombre. Idéal pour observer les jet-skis et autres parachutes ascensionnels. Nous avons découvert un petit bouiboui très bon derrière la plage (avec des tables en pierre), où j’ai dégusté du poulet caramélisé sur une pierre. Cet endroit est tenu par des gens adorables en plus. Décidément on mange bien par ici !

Où dormir ?

Hutton Lodge, on vous le conseille ! Peut-être pas l’auberge la mieux placée, mais elle se situe dans un bel immeuble jaune rénové avec cour et terrasse, la chambre twin avec climatisation et salle de bain commune (très propre et grande) coûte 65 ringgits (15 euros), une place en dortoir coûte 30 ringgits. En plus : petit-déjeuner compris, avec thé ou café, jus de fruit, toasts avec confiture et beurre salé et une part de gâteau à la banane. Miam ! Hic : le wifi est censé être disponible, mais il ne marchait pas au moment où nous y avons séjourné. De là, vous pourrez aussi réserver votre ferry pour quitter l’île, au même prix.

Où manger ?

Claypot Georgetown Penang Malaisie

Claypot, Georgetown, Penang, Malaisie

J’ai envie de dire : n’importe où ! Et pour avoir plein de choix au même endroit, que ce soit pour les prix ou dans l’assiette, rendez-vous au food court de la rue Penang, derrière un parking à côté de grands hôtels. Divers stands avec des plats très variés (ici un claypot du stand indien) vous attendent. Pour les boissons et les desserts, un garçon passe vous voir à votre table ; il ne vous proposera pas de carte, alors n’hésitez-pas à lui poser des questions et à demander des plats typiques non présents sur les stands ! C’est comme cela que l’on a pu goûter à une spécialité locale, le cendol : dessert à base de glace à la noix de coco : très bon !

Galerie photo de la Malaisie

Venez découvrir plus de photos de Penang et de la Malaisie en général dans la galerie photo de la Malaisie.

78%
78%
Remarquable
  • Beauté des paysages
    8
  • Nature et environnement
    6
  • Culture
    9
  • Hospitalité
    8
  • Climat
    8
  • Notes (0 Votes)
    0
Partager

À propos de l’auteur

Fondatrice du site Tour du Blog et rédactrice principale, je partage avec vous ma passion des voyages à travers nos carnets de route et autres astuces.
Si cet article vous a plu, retrouvez tous mes posts par ici : A propos d'Adèle

Laissez un commentaire