Plovdiv

4

Voici donc la suite de l’Acte I : nous arrivons vendredi 26 août 2005 à Plovdiv, et nous restons dans cette très belle ville jusqu’au dimanche matin. Récit.

La soirée du vendredi à Plovdiv

Nous nous dirigeons vers la vieille ville pour trouver un hôtel. Nous tombons sur un assez rapidement, mais à première vue celui-ci paraît assez vieux et cher pour le confort qu’il semble y avoir : nous continuons notre périple dans la nuit pour en trouver un autre. La vieille ville de Plovdiv est constituée de nombreuses ruelles pavées qui montent et qui descendent à n’en plus finir. Nous tombons au bout de près de 45 minutes d’errements sur le Bed & Breakfast d’Émilien et de Rémi. Apparemment le service est nickel, nous entrons donc sans hésiter. Et là, surprise : la chambre coûte vraiment très cher : 20 euros par personne. Nous hésitons longuement avant de la prendre, et nous disons que l’hôtel que nous avions vu avant aurait été mieux question budget. Simplement nous avons fait beaucoup de route et sommes épuisés, nous acceptons donc la chambre, à un moment faut arrêter de faire le routard et faut se poser un peu.

Effectivement ici service vraiment impeccable : la chambre est belle et spacieuse, la salle de bain ne l’est pas moins, et on a également télé avec le câble, frigidaire avec bouteilles fraîches, et même la climatisation, bref la très grande classe ! Émilien n’avait pas menti. Maintenant, il nous faut manger et nous nous rendons à un restaurant près d’ici. Là encore, très bon restaurant avec bon cadre, pas trop cher… Très bien. Ici, nous faisons la connaissance de deux routards bretons : Philippe et Véronique, venus du Morbihan. Deux personnes très sympa, nous nous retrouvons à partager le repas à la même table et à discuter de nos expériences de routard bulgare ; eux n’avaient été que chez l’habitant et ont rencontré des gens exceptionnellement accueillants. Comme quoi ici l’accueil est souvent très rude dans les magasins ou encore hôtels, mais dans les campagnes les gens peuvent être vraiment très accueillants.

Fin du repas, les bretons nous proposent de venir chez eux goûter du vin et de la Rakia de Melnik, qu’ils avaient ramené de chez leurs hôtes. Et cet hôtel… C’était le même que le premier où nous avions été, l’hôtel international ! (ou maison des touristes). Leur chambre est assez grande, mais toilette et douche à l’étage pour 20 leva de moins « seulement ». C’est donc sur la terrasse que nous finirons la soirée à déguster les trésors de Melnik.

Samedi 27 août 2005 : visite de Plovdiv

La deuxième journée du week-end est donc entièrement consacrée à la visite de Plovdiv. Nous sortons vers 13 heures après une nuit reposante et un très bon petit déjeuner. Voici le Bed&Breakfast, la vue que l’on a de notre fenêtre, et la vue que l’on a sur la ville en sortant ; superbe :

no images were found

Plovdiv, une cité antique

Plovdiv est une grande ville qui a plus de 6 000 ans d’histoire (dixit le guide vert). Elle fût un emplacement de choix pour les romains au cours des grandes batailles de l’Antiquité. C’est ainsi qu’au cœur de la vieille ville, on peut admirer de superbes vestiges de l’empire romain dont notamment le théâtre antique situé à deux pas de notre Bed&Breakfast :

Plovdiv a donc été un point stratégique au moment de la construction de nos civilisations, après la mort de Jésus Christ, et même bien avant. Elle eût différents noms, d’abord Eumolpia, puis Philippopolis, Pulpudéva, Trimontzium (le nom latin), Pulden, Filibé et Plovdiv.

Le théâtre à été construit sous Marc Aurèle au IIème siècle après JC. D’autres monuments relatant le passé glorieux de la ville sont présents, comme cette statue dominant le stade antique.

Plovdiv est en effet située en Thrace, entre la Grèce, la Turquie et les empires orientaux de l’époque (perses…), les peuples slaves et également l’empire romain à l’ouest. De plus, vous avez peut-être constaté sur les photos la présence de collines autour de la ville, qui permettaient à l’époque d’avoir une vue imprenable sur de quelconques envahisseurs. On comprend donc mieux l’importance stratégique de la ville et pourquoi elle est empreinte d’une telle histoire.

Ce carrefour des influences et des époques est omniprésent à Plovdiv, c’est ainsi que l’on peut par exemple admirer d’anciens bains-douches turcs.

Plovdiv et les maisons de la vieille ville

Plovdiv n’a pas qu’une histoire antique, elle est également une ville d’art et de traditions, sorte de symbole bulgare. La ville a évolué au fil du temps pour mêler en elle toute une fresque de l’histoire occidentale, du néolithique à nos jours. J’ai lu sur un site Internet « qui n’a pas vu Plovdiv n’a pas vu la Bulgarie » et je trouve cela un peu vrai : c’est toute l’âme d’un peuple qui est enfermée ici. Plovdiv est en quelque sorte la capitale culturelle de Bulgarie, tandis que Sofia serait la capitale administrative, où l’on travaille.

Les maisons du vieux Plovdiv sont très colorées et très typiques bulgares, en voici un aperçu :

no images were found

D’ailleurs, Lamartine, célèbre écrivain français du XIXème siècle, a vécu à Plovdiv durant son périple en orient. Celui-ci a énormément apprécié le charme de la ville. Voici la maison où il a séjourné, située d’ailleurs juste à côté de notre Bed&breakfast.

La poterie est également une haute tradition bulgare et on peut voir dans la ville de nombreux potiers travaillant l’argile devant vous, c’est très intéressant. Même si, en arrivant chez un artisan, nous étions au milieu d’une bande de sexagénaire français regroupés dans un voyage organisé, qui étaient assez, hmm… Comment dire… Fatigants ! La ville est très touristique, cela n’est pas très étonnant.

Ces poteries sont très belles, tout comme les tissus et broderies que l’on peut trouver ici. Toutes ces choses se font bien plus rares à Sofia, malheureusement.

Enfin, Plovdiv compte de somptueuses églises orthodoxes, comme celle-ci. Et pour finir, une photo d’un balcon que j’aime beaucoup :

no images were found

Voila pour cette visite de la vieille ville, très intéressante au patrimoine inestimable. Plovdiv semble aussi être une ville jeune est assez dynamique par rapport aux autres villes du pays.
Pour l’anecdote, Plovdiv est également la capitale de la bière Kamenitza, et la ville est bien souvent couverte de l’enseigne de la fameuse bière bulgare (qui, en terme de goût, est d’ailleurs loin d’être la plus fameuse…). Pour preuve : même les lampadaires sont des Kamenitza !!

Le samedi soir à Plovdiv

Après une journée assez éprouvante (nous avons beaucoup marché dans la ville), nous cherchons un endroit où manger. Ici les restaurants sont souvent assez cher, l’hébergement, lui, est complètement hors-de-prix pour le niveau de vie bulgare. Nous retournons finalement au restaurant de la veille, où nous tombons une nouvelle fois sur les bretons ! Entre temps, nous avons changé d’hôtel pour aller dans le même qu’eux, la maison des touristes ; le confort est rudimentaire mais on fera quelques économies.

Nous passons la soirée avec eux, au resto très bien une fois de plus, d’autant bien que l’on nous a même pas compté nos plats ! Pour une fois que ça se passe comme ça, ça fait plaisir. Très bien ce resto…

Après le resto nous allons boire un petit verre à deux pas d’ici, au taksim, bar sympa avec de la bonne musique sur un balcon avec une très belle vue. Nous parlons aux bretons de nos intentions d’aller à Koprivshtitsa le lendemain et ils avaient justement loué une voiture pour visiter la Bulgarie et ils ne savaient pas où aller le lendemain. On convient donc de partir tous les 4 dès le lendemain vers Koprivshtitsa, une très bonne nouvelle pour nous puisqu’il n’y a que très peu de bus entre Plovdiv et Koprivshtitsa et nous n’avons pas réussi à avoir les horaires.

Dimanche 28 août au matin : départ pour Koprivshtitsa.

Après un bout de banane et un chocolat chaud, nous partons à 9 heures vers Koprivshtitsa, en prenant la route de Karlovo. La suite de nos aventures… C’est par la !

Partager

À propos de l’auteur

Webmaster du site Tour du Blog, je partage avec vous ma passion des voyages et de la photographie.
Si cet article vous a plu, retrouvez tous mes posts par ici : A propos de Pierre

4 commentaires

  1. J’habite depuis 10 mois dans cette magnifique ville!! QUEL BONHEUR!! Et ce n’est pas du chauvinisme de dire que c’est la plus belle ville de Bulgarie! L’atmosphère y est hors norme!! 🙂

  2. Pingback : Bachkovo, Pomporovo et les Rhodopes | Le Tour du Blog

Laissez un commentaire