Plongée dans les Poor Knights Islands

2

Dès notre arrivée à Auckland, nous récupérons notre van et prenons la direction du nord avec l’objectif d’atteindre la petite ville de Tutukaka, à 190 km de là. Lorsque l’on prend la route, Pierre ne sait pas où nous allons, ni ce que nous y ferons, et pour cause, je l’emmène vers son cadeau de Noël surprise !

Au cours de notre voyage d’un an, entre Asie du Sud-Est et Australie, nous avons plongé 7 fois, et nous aurions pu plonger davantage si les oreilles de Pierre n’en avaient pas décidé autrement. Quoi qu’il en soit, nous n’avons pas plongé depuis juillet 2012 et après quelques recherches sur la Nouvelle-Zélande, je me décide à retenter l’expérience. Même si nous ne sommes pas encore aguerris, nous aimons beaucoup la plongée en bouteille. Le seul hic, c’est qu’à chaque plongée il y en a toujours un des deux qui a un problème, et cela s’est encore vérifié en Nouvelle-Zélande !

Nouvelle-Zélande

Australasian Gannet

Sur Internet, j’ai découvert que l’un des spots les plus intéressants de Nouvelle-Zélande se situait au nord d’Auckland, dans les petites îles de Poor Knights Islands. Un autre spot très connu dans la région est celui de l’épave du Rainbow Warrior, le fameux paquebot de Greenpeace coulé en 1985 par les services secrets français. Il s’agit d’ailleurs de la seule attaque terroriste perpétrée en Nouvelle-Zélande à ce jour… Bravo la France ! Passons. Je rêve de faire de la plongée en épave, malheureusement nous n’avons pas encore le niveau pour plonger au delà de 18 mètres (Padi niveau 2). Mais pas de déception ici, puisque selon Jacques-Yves Cousteau, le site des Poor Knights Islands serait l’une des 10 meilleures plongées du monde ! Quant à l’origine du nom des « îles des pauvres chevaliers », elle est incertaine.

Nous voici donc à Tutukaka le 23 décembre au soir. J’apprends à Pierre que nous passerons le réveillon de Noël sur un bateau et sous l’eau ! Par chance, la météo est au beau fixe et nous gratifie d’un grand soleil et de 25 degrés. En chemin vers les îles, situées à une vingtaine de kilomètres de la côte, nous avons la chance de tomber sur des dauphins et des Australasian Gannet, apparemment en plein festin. Ces oiseaux, cousins des Fous de Bassan, sont incroyables à voir car ils tombent littéralement à pic dans l’eau pour aller pêcher. Le spectacle était vraiment génial.

Lors de la première plongée, je rencontre un problème avec mon oreille droite, impossible de l’équilibrer. Quand on plonge, on doit s’assurer de toujours déboucher ses oreilles, spécialement lors de la descente. Si vous n’y arrivez pas, il ne faut surtout pas continuer à descendre. Moi, je suis même remontée un peu, j’ai essayé à plusieurs reprises et j’ai fini par y arriver. J’espère que cela ne me posera pas de plus sérieux problèmes lors de prochaines plongées. Pour cette première plongée donc, nous nous glissons au travers de longues algues vertes. Nous n’avions jamais plongé dans un environnement comme celui-ci, c’était bien différent des coraux et plutôt sympathique.

Nouvelle-Zélande

Port Tutukaka

Après la plongée, de retour sur le bateau, Pierre est malade. Bizarrement, plonger donne parfois le mal de mer et retourner sur un bateau qui tangue n’aide pas beaucoup non plus. Il avait déjà été malade en Australie et moi en Thaïlande. Ce qui est bien c’est qu’on est jamais malade en même temps, ça nous permet au moins de prendre soin de l’autre ! Par chance, Pierre s’est vite remis et a pu plonger une deuxième fois. Par chance, car la seconde plongée était à ne pas manquer.

Nous avons effectué notre seconde plongée au cœur de Blue Mao Mao Arch. Les Blue maomao sont, comme leur nom l’indique, des poissons bleus qui se baladent en banc par milliers dans une arche ultra colorée. Cette plongée fut effectivement l’une des meilleures que nous ayons effectuée jusqu’à présent. Toutes ces couleurs, ces petits passages au milieu de l’arche, les raies, les murènes ou encore les drôles de rascasses. Un beau spectacle. Cette deuxième plongée fut en plus sans encombre pour Pierre et moi.

Le club de plongée de Tutukaka était vraiment sympa et nous avons passé une super journée au large. Idéal pour plonger à corps perdu dans nos vacances de 3 semaines en Nouvelle-Zélande 🙂

Puisqu’on ne peut pas vous offrir d’images sous-marines, voici une jolie vidéo qui vous donnera une idée des lieux :

Galerie photo des Poor Knights

Venez découvrir plus de photos de la région dans la galerie photo d’Auckland, le Northland et Coromandel.

79%
79%
Remarquable
  • Beauté des paysages
    8
  • Nature et environnement
    10
  • Culture
    6
  • Hospitalité
    8
  • Climat
    7.5
  • Notes (0 Votes)
    0
Partager

À propos de l’auteur

Fondatrice du site Tour du Blog et rédactrice principale, je partage avec vous ma passion des voyages à travers nos carnets de route et autres astuces.
Si cet article vous a plu, retrouvez tous mes posts par ici : A propos d'Adèle

2 commentaires

  1. Est-il possible de visiter l’épave du Rainbow Warrior si on est novice? Je n’ai jamais expérimenté la plongée mais j’aimerai bien découvrir cette épave mythique.

    • Bonjour,

      D’après mes recherches Google, l’épave du Rainbow Warrior serait apparemment sur la pointe nord-ouest, à 80kms au nord des Poor Knights et de Tutukaka. J’ai l’impression que oui effectivement on peut y plonger en prenant un bateau à Maraury Bay. Les coordonnées GPS exactes de l’épave sont 34º58.60’S 173º58.14’E , en les tapant dans Google Maps ça vous donnera une idée de la localisation et de comment y accéder. Bon voyage !

Laissez un commentaire