Nessebar

9

Du mardi 26 juillet au soir au lundi 1er août, nos patrons respectifs nous ont accordés 6 jours de vacances. Des vacances en tant que stagiaire ? Vous trouvez ça bizarre voire même anormal ? Vous avez raison, sauf que nous on nous donne des vacances et bien ma foi on les prend, et plutôt deux fois qu’une !

Pour le coup, nous avons décidé de passer ces vacances à deux endroits différents : tout d’abord Nessebar, station balnéaire bulgare sur la mer Noire, puis… Istanbul. Voici donc le récit de cette semaine, et pour commencer, et bien… Commençons par le début : Nessebar.

Comme pour la ballade en Grèce, nous avons choisi de partir en train couchette dès le mardi 26 au soir, 23h15. Comme d’habitude à la gare de Sofia, rien d’indiqué, des panneaux qui ne servent à rien… Mais comme d’habitude, nous trouvons notre train.

Là, couchettes succinctes, style planche en bois, lumière qui ne s’éteint pas et chaleur insoutenable… Malgré ça, nous arrivons à dormir, dans la bonne humeur : c’est les vacances.

Arrivée à la gare de Burgas, 4ème plus grande ville de Bulgarie, à 7h30. Maintenant, direction Nessebar. Dans un premier temps, notre idée était de prendre le bus, mais en sortant du train nous nous trouvons assaillis par une horde de types qui veulent soit vous échanger euros contre leva, soit vous vendre on ne sait pas quoi, soit vous emmener en taxi à Nessebar. Et là, première phrase culte de la semaine (cette fois-ci, qui vient de moi) : « Ne cem tourist, I have leva ». (‘je ne suis pas un touriste’ dit en bulgare, puis ‘j’ai des levas’ dit en anglais. Effectivement ça fait pas touriste). Après de longues tractations, on arrive finalement à négocier le taxi pour 2 euros chacun, pour aller à Nessebar qui se trouve à près de 40 km de là.

Mardi 27 et mercredi 28 juillet : Nessebar

Nous arrivons vers 8h30 à Nessebar, le taxi s’étant cru dans une course de rallye. Au passage il n’aura pas manqué de nous faire découvrir le rap bulgare, avec le groupe az cem (I am en bulgare, je suis), et notamment sa célèbre chanson : « zdrasti gipsy kak ci » (salut gipsy, comment vas tu ?). Du bonheur… Il faut maintenant trouver l’agence, puis l’appartement. Un truc très sympa, en plein milieu de la vieille ville, pour 11 euros chacun la nuit.

Nessebar est vraiment très touristique l’été, et il y a énormément d’étrangers ; c’est le Saint-Tropez Bulgare (il y a aussi les sables d’or au nord du pays mais bon). Et comme à Saint-Tropez, il y a la vieille ville charmante, et la nouvelle, avec hôtels luxueux et tout ce qui va avec.

Nessebar doit son charme au fait que cette vieille ville est située sur une presqu’île assez petite, où nous logions. Cet endroit est très typique et très beau, sur la mer Noire. Voici un aperçu de la vieille ville et de la mer.

no images were found

Simplement on ne peut pas réellement se baigner sur la presqu’île, il n’y a pas de plages. Il faut donc aller à Sunny Beach, station balnéaire à 3 ou 4 km, parcours que l’on peut réaliser grâce aux bus qui passent toutes les 5 minutes.

Sunny Beach est le rendez-vous des riches étrangers et bulgares, surtout étrangers d’ailleurs, sur une plage de sable fin de 6 km de long, longée par des hôtels et immeubles luxueux. La plage est privée, et voici comment ça se passe.

Voila pourquoi les bulgares ne sont pas toujours fans de Sunny Beach, c’est bondé de monde et tout sauf typique, une plage principalement occupée par des nordiques (anglais, allemands, suédois ou autres norvégiens). C’est vrai que là-bas on a du mal à croire que l’on est en Bulgarie…

Cependant, la plage se vide rapidement, à croire que les gens ici préfèrent bronzer en plein cagnard. De plus, la plage est très belle, le sable aussi, le paysage est superbe, la mer très agréable puisque chaude, limpide et à peine salée. En se trouvant un petit coin avec moins de foule, on peut donc bien apprécier l’endroit.

Sur la seconde photo vous pouvez d’ailleurs apercevoir la presqu’île de Nessebar. D’ailleurs, il est plus rapide d’aller en bateau de Sunny Beach à la presqu’île plutôt qu’en bus. Ainsi ce jour là, nous rentrons à la maison en bateau sur la mer Noire, tout simplement !

Le soleil se couche vite ici, à peine rentrés de la plage et voici ce qui se présente à nous, du balcon de notre appartement.

Le soir deux compères de Sofia, Nicolas et Olivier, nous rejoignent. Entre La presqu’île de Nessebar et Sunny Beach, il y a le nouveau Nessebar, et c’est avec eux que nous nous lançons dans une visite nocturne. Et à notre surprise, il n’y a absolument rien, à part des hôtels, des boîtes de nuits, des bars, bref de quoi attirer le touriste, cela sans le moindre charme.

La journée de mercredi ressemble à peu de choses près à celle de la veille. Matin : visite de la vieille ville, après midi plage, soir resto et bar. D’ailleurs aux alentours de la plage, ici c’est comme à Sofia, mais en plus dénudé puisque nous sommes au bord de mer : topless et string de rigueur.

L’anecdote

Le soir, dans un bar en plein centre de la presqu’île dans la rue principale, nous décidons de prendre un verre. Quoi de plus naturel en somme. Nous demandons un menu et première surprise, ils n’en ont pas. Bon… Nous demandons alors au serveur cinq rakia, la célèbre eau de vie bulgare, aromatisée au raisin. Vu la teneur en alcool de cette rakia, nous en commandons 5 « malka » (petites). Le serveur nous indique que la petite rakia coûte 2 leva et la grande 4. Ce serveur, qui veut alors nous faire du charme, nous sort alors : « Vive la France ! ». Avant d’ajouter : « Malka c’est pour les enfants, vous êtes des hommes : goliam (grand) ? « . Nous répondons non fermement, 5 malka. Le brave homme nous ramène les verres.

Ni plus ni moins que des verres à muscadet, mais avec de l’alcool à environ 60°. Pour une malka, c’est bien servi…
Bon et bien buvons ! Vient alors l’heure de l’addition. Bien sûr, il ne veux pas nous donner d’addition, une vraie, tout comme le menu. Ce brave serveur, semblant d’ailleurs avoir lui aussi abusé de la rakia, nous indique alors tout d’abord que nos verres coûteraient 2. Puis on se sait pas pourquoi, nous répète après : 4 leva par rakia. Alors nous lui expliquons que nous avons commandé des petites, qui coûtaient 2 chacune. Il nous répète plusieurs fois : « ouais mais vous avez bu des grandes ». Nous :  » oui mais nous avions demandé des petites ». Il a vu en nous les pigeons potentiels pour se faire arnaquer, il n’en est rien, il nous demande de dégager en payant 2 leva, et en lançant des « fuck off Français ! » ; l’arnaqueur s’est fait arnaquer, et forcément il n’est pas content. N’empêche, du goliam au prix du malka, la prochaine fois il évitera sûrement de prendre les gens pour des c***.

Vendredi 29 juillet : départ pour Istanbul

Levés à 9 heures et quelques, la nuit a été courte. Il faut faire vite : le bus pour Istanbul à partir de Burgas part à 12 heures. Nous prenons le bus pour Burgas, un petit sandwich pour la route et le bus démarre finalement à 12h45. C’est parti pour presque 8 heures de trajet. Un peu plus d’une heure après le départ, nous voici déjà à la frontière turque. Le chemin jusqu’à Istanbul sera long, nous arriverons donc à 20h30 à la gare de bus d’Istanbul. Une nouvelle aventure commence, la suite au prochain épisode !

Partager

À propos de l’auteur

Webmaster du site Tour du Blog, je partage avec vous ma passion des voyages et de la photographie.
Si cet article vous a plu, retrouvez tous mes posts par ici : A propos de Pierre

9 commentaires

  1. hm, mon ami:)) faut pas craindre les reactions des gens pour ce que t’as pris en photo hahah, ici c’est tres courant et tlm s’en fou. c’est pas ca qui rend une nana forcement en pute, le fait d’etre un peu denudee et de se sentir a l’aise……je voudrais contester juste l’image nocturne un peu que vous avez donne. si qqin veut faire la fete avec des gens ouverts, sourriants dans tout genre de boites (le moyen tequilla bar flotant en mer a nessebar jusqu’a Manya sur Sunny Beach qui aqueuille + de 3000 personnes pour des soirees electro, house, tech ect… et bien encore) c’est ca l’endroit! et si vous voiez des nana denudees la journee…..allez y voir en boite comment ca se passe, on dirrait un casting mannequin, wow, dans des soirees qui finissent…….ben des fois ca s’arrete pas;)) c’est vrai qu’ya bcp de touristes etrangers, mais les bulgares ne manquent pas non-plus, moi-meme je compte y aller en mois de juillet, c’est vraiment l’endroit ideal. apart ca, j’ai commence avec quelques ptite critiques, mais sinon cool les gars, sympa de marquer ainsi les impressions et faire une pub en quelques sortes! ca fait plaisir de voir qu’il y a de + en + de francais et suisses qui viennent par la. Tout de bon et bienvenue aux gens qui n’ont pas encore visite la Bulgarie!:)))
    Peter de Sofia

  2. Merci Peter pour cette intervention !

    Pour ce qui est de ta première phrase, je sais très bien que c’est courant en Bulgarie ce que j’ai pris en photo, et je sais aussi que tout le monde s’en fout là-bas, moi y compris. Ce que j’ai écrit ne s’adresse pas aux bulgares qui viennent sur ce site, mais aux féministes françaises qui seraient certainement outrées de voir ça, tu as peut-être mal compris ce que j’ai écrit.

    Ensuite concernant l’image nocturne que j’ai donné, c’est ma vision des choses, je ne dit pas que c’est « la » vision. Je pense simplement que toi et moi n’avons pas la même vision de la vie, tout simplement. Pour moi, une soirée de fou ça ne se résume pas à aller dans des boîtes bondées de monde avec des filles dénudées, à picoler comme des trous et surtout à étaler son fric. Pour moi ces ambiances là c’est ce qu’il y a de plus malsain en Bulgarie, car ça va de pair avec la mafia ; c’est mon point de vue et je ne prétend pas avoir la vérité. Encore une fois si toi tu t’amuses dans ces grosses boîtes de mafioso jusqu’à pas d’heure avec de belles filles… Ben c’est très bien pour toi Peter, au contraire ! Ce n’est pas mon optique à moi, voilà 😉

    A plus tard, et d’ici là bon séjour cet été à Nessebar !

  3. Peter_Sofia le

    hm, j’ai l’impression de me pas avoir bien exprime la:))) personne n’a dit qu’il faut forcement boire comme un trou…aumoins j’me souviens pas d’avoir dit ca……ni parader avec du pognon…..je croie avoir dit juste des gens sourriants, ouerts et que ca fete a mort. puis l’esprit de la mer noir c’est plutot dans le sens d’une rencontre de jeunes gens sympa de tous les coins bulgares, etrangers ect….le fait de rencontrer bcp de monde te permet de mieux connaitre la culture interne d’un pays. pour le cote malsain mafia, tu pourrais avec le meme sucses ne pas manger dans les resto car ca en vient au meme :-/ parexemple……l’esprit me rapelle mes 7 annees vecues sur Geneve. la plus part des intermondialistes qui ne travaillent pas pour pas participer au systeme, les memes qui touchent par ce fait du chomage et vivent avec leur cartes de credit…..trouvez le paradoxe:))) par cette meme experience je peux affirmer avec certitude que les gens picollent partout comme des trou, se devissent les tronches au pet ou n’importe…chaquin son trip, tolerance. et les nana, y en a tellement des cannons ici que c’est impossible de louper cette episode……ma replique n’etait pas forcement adressee a toi. apart ca, les prejuges c’est quand meme un truc assez bidon, n’est pas Tchek?;)

  4. Avant de t’exciter Peter, ton post n’a pas été affiché directement parce que j’ai un filtre anti spam ; il faut savoir que tous les jours je recois des dizaines de posts à caractère porno, zoophile ou choses dans le genre, et ces messages sont stoppés automatiquement. En utilisant le mot « mafia » ça a bloqué ton message temporairement, comme ça avait bloqué le mien il y a deux jours ; je ne suis pas passé sur mon site hier pour voir les messages et mettre en ligne ceux qui ne sont pas des spams.

    Donc toi qui parle de préjugés… Ne juge pas les gens de nuls avant de savoir, ici je ne censure rien ni personne, tout le monde est libre de s’exprimer ; au contraire, j’aime encore plus discuter avec les gens qui ne sont pas d’accord avec moi, c’est plus enrichissant.

    En ce qui concerne les préjugés… Je ne vois pas bien de quoi tu parles. Effectivement c’est très mauvais de juger sans trop savoir, mais qui ne le fait pas ? Tu viens de le faire toi, sans savoir ce qui s’est passé 🙂 Pourtant t’as l’air assez « ouvert ».
    En ce qui me concerne je connais les boîtes, je suis allé en boîte plusieurs fois en Bulgarie, et puis ? Je pense que tu dois comprendre deux choses (je l’ai déjà dit mais je vais insister) :

    1) Ceci est mon blog, donc je donne mon avis, et je ne prétend pas avoir la vérité.

    2) Encore une fois nous n’avons pas la même vision des choses et de la vie, toi tu as surement vécu le communisme toute ta jeunesse, moi je viens d’occident. J’ai pu vivre certaines dérives du capitalisme comme toi tu as vécu celles du communisme ; l’extrêmisme est extrêmement mauvais en tout vois-tu. Donc j’écoute ton propos et je le comprend très bien (pas de problème là dessus), et c’est intéressant parce que les gens qui ont la même vision que toi pourront aller s’amuser à Nessebar en lisant tes lignes. D’un point de vue personnel, ces ambiances festives ne m’intéressent plus autant que lorsque j’étais plus jeune, et je pense que tu dois le respecter comme je respecte le fait que toi tu adore ça.

    Voilà Peter, sincèrement je te remercie de ton intervention parce que c’est très intéressant, désolé pour le filtre anti-spam je n’ai jamais voulu bloquer ton message, et n’hésites pas à me faire signe (gentillement) la prochaine fois si un de tes messages est bloqué !!! Bien sûr je le débloquerai instantanément.

    Voilà, salut Peter et une fois de plus merci pour ton intervention ; si t’as quelque chose à ajouter n’hésites pas

  5. bon…:) vive la liberte d’expression alors, le mot m a f i a qui bloque un posting hahah:))) ben vu que tu l’as lu, t’aurais pu le mettre quand meme. concernant les prejudices, je ten avais mis un dedans, expres et tu le sais tres bien:) sinon j’ai 26 ans et j’ai vecu 7 ans sur geneve et 3 sur Paris. je pense jouillir d’une culture cosmopolite, plutot que communiste, capitaliste ou n’importe laquelle….mes potes pour la plupart habitent la Suisse, ya 5 mois j’habitais encore Geneve. tu peux donc imaginer la nombre de pays d’origine que ca comporte. de l’alcool alcool fort j’en bois presque pas, mais t’as pas hesite a te faire une image a ta sauce. sinon on voie que t’;es qqin de sympa et respectueux. dsl de m’avoir mal fait inteprpreter, ptetre me suis pas bien exprime, j’accepte 😉 puis ton site en fin de compte…..je l’ai envoye comme lien a des amis en suisse ce qui veut dire que dans son ensemble, j’ai bien aime, voila, bye 😎

  6. Re,

    Il est mis ton post Peter, regarde bien 🙂 Il est là, au dessus, c’est le numéro 3

    Ensuite moi aussi je me suis mal exprimé, en fait je ne peux pas trop te dire réellement ce qui me dérange dans ces boîtes, mais quelque chose me dérange. Ce n’est pas l’alcool, parce que moi aussi je bois de l’alcool de façon festive, ce n’est pas non plus les belles filles (bien sûr que ça me dérange pas 😀 ), mais bon… C’est juste que pour ma part je sens quelque chose de malsain, je le dis en y étant allé. Et puis, j’ai jamais dit que toi tu picolais comme un trou, j’ai pas fait de sauce 🙂
    Bref, arrêtons là cette discussion elle ne mène à rien, juste au fait que l’un de nous deux aime les boites bulgares et l’autre pas trop, les goûts et les couleurs ça ne se discute pas !! Pour le reste, je pense qu’on serait d’accord sur beaucoup de points.

    Pour ton parcours international je t’envie un petit peu, j’aimerais aussi voyager autant que ça ; ça viendra je pense, parce que j’en ai vraiment envie. Je pense que ça rend vraiment ouvert, et ça fait du bien effectivement.

    Voilà ben à plus tard, et encore une fois je sais pas pourquoi mais ton post était de nouveau bloqué… 🙂 Ca me fait chier autant que toi qu’il bloque les messages mais bon, c’est ça ou j’ai des liens vers des sites de merde.

    A plus tard Peter, bon séjour à Nessebar en avance, et merci d’être passé

  7. salut, j’ai tellement aimé que j’aimerais vous demander si je peux utiliser vos impressions de nessebar et citer votre nom pour un dossier touristique que je fais pour la fac? merci

  8. Bonjour… l’aventurier
    Alors conclusion du site SUPER jai limpression de me voir dedans c’est excelent de revivre tout ca car bien entendu je l’ai vecu!!!!!!
    Par contre les strings c pas cool vous avez jouer aux paparaziiii avec les povres poupées bulgares comme tu les appelle lol ,
    Felicitation pr le site!
    elitsa dentcheva

  9. Pingback : Bulgarie : le bilan | Le Tour du Blog

Laissez un commentaire